Pourquoi l’interdiction des sacs en plastique est-elle si importante ?

Vous utilisez des sacs en plastique lorsque vous faites vos courses, mais que deviennent-ils après ?

Vous pouvez penser que ce n’est pas grand chose d’utiliser des sacs en plastique, mais pensez au nombre de personnes qui les utilisent également dans le monde.

Cinq mille milliards de sacs en plastique sont utilisés chaque année, comme le rapporte le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

Pourquoi les sacs en plastique sont-ils si mauvais pour l’environnement ?

Ces sacs finissent dans l’océan où ils représentent un risque d’étouffement pour les animaux et lorsqu’ils sont jetés dans les décharges, ils mettent des siècles à se décomposer, libérant des polluants dans l’air et représentant un danger pour les animaux terrestres.

Il y a beaucoup de bonnes raisons pour lesquelles nous devrions interdire les sacs en plastique.

S’ils ne sont pas interdits dans le pays où nous vivons, alors il est important pour nous de les interdire dans nos propres foyers. Voici pourquoi.

Les sacs en plastique se déplacent facilement

Les déchets de sacs en plastique sont un vrai problème.

Comme le rapporte Green Tumble, des millions de sacs en plastique sont jetés et finissent par boucher les canaux d’évacuation des eaux et les égouts, comme dans des villes comme le Bangladesh.

Ceci est particulièrement problématique pendant la saison des pluies de mousson. Ce petit sac en plastique léger que vous utilisez pour faire vos courses peut voyager facilement.

Regardez autour de vous et vous verrez des sacs en plastique partout : sur le bord de la route, dans les flaques d’eau, dans les arbres et dans l’océan, polluant notre environnement.

Les sacs en plastique contribuent au réchauffement climatique

La plupart des sacs en plastique sont fabriqués à partir d’une substance appelée polyéthylène.

Cette substance est produite à partir du traitement du gaz naturel et du raffinage du pétrole brut, comme le rapporte Green Tumble, qui sont des combustibles fossiles non renouvelables qui produisent des gaz à effet de serre – un énorme coupable du changement climatique mondial !

Les sacs en plastique sont toxiques

Ce n’est pas seulement que les sacs en plastique contribuent au changement climatique.

Ils sont également remplis de produits chimiques toxiques et nocifs qui comprennent des substances semblables à l’œstrogène.

Dans un rapport de Environmental Health Perspectives, lorsque 450 articles en plastique, y compris des sacs souples, ont été étudiés, on a constaté que plus de 70 % des produits en plastique libéraient des produits chimiques qui imitent l’œstrogène.

Ceci est dangereux car cela signifie que le plastique a des qualités imitant les hormones.

Ces derniers perturbent la façon dont les hormones, comme l’œstrogène, mais pas seulement, se comportent dans notre corps et cela nous donne un déséquilibre hormonal qui peut avoir des effets graves sur notre santé.

Les sacs en plastique sont pris pour de la nourriture par les animaux

On pourrait penser que les animaux ne prendraient pas le plastique pour de la nourriture, mais les sacs en plastique mettent des milliers d’années à se désintégrer.

Pendant ce temps, ils se décomposent en petits morceaux qui peuvent être avalés par les animaux marins et terrestres.

Une étude de 2013 a révélé que près de 35 % des décès de tortues sont causés par la consommation de plastique par ces animaux, rapporte Green Tumble.

En 2008 en Australie, l’autopsie d’un crocodile a révélé la présence de 25 sacs dans son estomac, comme le rapporte ABC News.

Même les oiseaux sont touchés.

Selon un rapport du National Geographic, presque tous les oiseaux de mer mangent du plastique, car le plastique jeté est retrouvé dans 90 % d’entre eux.

Il est clair que les sacs en plastique sont la cause de la mort de nombreux types d’animaux, tant dans l’eau que sur terre.

Si nous ne ralentissons pas la production et le gaspillage des sacs en plastique, l’avenir s’annonce sombre : d’ici 2050, il y aura plus de plastique dans l’océan que de poissons, comme le rapporte la Fondation Ellen MacArthur.

Excellentes alternatives aux sacs en plastique

Cessez d’acheter des sacs en plastique et commencez à utiliser ces options écologiques à la place. Votre santé et la planète vous en remercieront !

Sacs en toile

Mettez vos courses dans un sac en toile au lieu d’un sac en plastique, et vous en récolterez les bénéfices immédiatement.

Pour commencer, ces sacs sont plus solides et peuvent supporter plus de poids. Ils sont également super faciles à nettoyer et peuvent être réutilisés de nombreuses fois.

Cependant, tous les sacs en toile ne seront pas meilleurs pour l’environnement.

Lorsque l’on considère la façon dont ils sont éliminés et que l’on évite qu’ils finissent dans les décharges, nous devons également considérer comment ils ont été fabriqués pour trouver les plus durables.
Pour fabriquer des sacs en toile de coton, les plants de coton ont besoin de beaucoup d’eau, ce qui fait qu’ils ne sont pas aussi verts qu’on le pense.

En outre, une étude danoise rapportée par le ministère de l’Environnement et de l’Alimentation du Danemark a révélé qu’un cabas en coton doit être utilisé 7 100 fois avant de pouvoir égaler l’impact sur le réchauffement climatique d’un sac en plastique.

Un bon sac pour remplacer le plastique devrait être fabriqué en jute, car cette fibre végétale est compostable et biodégradable.

Sacs en polypropylène

Les sacs en polypropylène non tissés sont une alternative intéressante aux sacs en plastique. La raison en est que les sacs en polypropylène n’ont qu’une empreinte carbone de 47 livres.

Ils sont même meilleurs que les sacs en coton, dont l’empreinte carbone est de 600 livres de dioxyde de carbone !

Il suffit d’utiliser un sac en polypropylène non tissé 11 fois pour qu’il en vaille la peine – autrement dit, avant que son impact sur le réchauffement climatique soit similaire à celui des sacs en plastique à usage unique.

En comparaison, les sacs en coton doivent être utilisés 131 fois avant d’atteindre ce point, comme l’explique Hello Homestead.

Combien de pays interdisent les sacs en plastique ?

À l’heure actuelle, 127 pays ont interdit ou taxé les sacs en plastique, comme le rapporte l’Organisation des Nations unies.

Cependant, le terme « interdiction » fait parfois référence à une sorte de législation mise en action pour tenter de réglementer les sacs en plastique.

Cela signifie que les pays ont mis en pratique des lois pour limiter l’utilisation et la production de sacs en plastique.

La façon dont la législation fonctionne varie d’un pays à l’autre.

Les îles Marshall ont carrément interdit les sacs en plastique. En Ouzbékistan, il y a une élimination progressive des sacs en plastique.

En Chine, les importations de sacs en plastique sont interdites et le pays exige que les détaillants fassent payer les gens pour les sacs à provisions en plastique, mais leur exportation et leur production ne sont pas limitées, comme le rapporte le World Resources Institute.

D’autres pays interdisent les sacs en plastique, mais seulement s’ils ont une certaine épaisseur.

Par exemple, l’Italie, la France et l’Inde sont des exemples de certains pays qui taxent ou interdisent les sacs en plastique dont l’épaisseur est inférieure à 50 microns.

La raison en est que les sacs plus minces sont plus difficiles à recycler et qu’ils peuvent être emportés plus facilement par le vent, ce qui fait qu’ils voyagent plus loin.

Quand il s’agit d’interdire les sacs en plastique aux États-Unis, 400 États ou villes ont imposé une interdiction ou des taxes sur le plastique.

Il y a huit États qui interdisent les sacs en plastique à usage unique, et ce sont l’Oregon, le Vermont, la Californie, Hawaï, le Delaware, New York, le Maine et le Connecticut.

L’interdiction de New York entrera en vigueur en 2020 mais s’appliquera aux sacs en plastique à usage unique que vous pouvez obtenir dans les épiceries ou chez les détaillants.

Les sacs en plastique pour les médicaments sur ordonnance, ainsi que les sacs à journaux et les sacs à emporter des restaurants, sont quelques exemples de sacs qui seront encore distribués.

À Hawaï, il existe une interdiction dans tout l’État qui interdit les sacs en plastique non biodégradables aux caisses et les sacs en papier fabriqués à partir de moins de 40 % de matériaux recyclés, comme le rapporte la National Conference of State Legislatures.

Malgré ces réglementations et ces interdictions, il n’y a qu’un seul pays au monde qui restreint réellement la production de sacs en plastique.

Le Cap-Vert a une limite de production qui est devenue plus restrictive au fil des ans.

En 2015, son pourcentage de réduction de la production de sacs en plastique était de 60 %, et en 2016, il a atteint 100 %.

A présent, les gens ne sont autorisés à utiliser que des sacs compostables et biodégradables, comme le rapporte le World Resources Institute. Si vous souhaitez savoir ce qui qualifie la biodégradabilité d’un produit, vous devriez consulter la définition de la biodégradabilité ici !

Il est clair qu’il y a encore du chemin à parcourir pour interdire les sacs en plastique.

Cependant, en initiant votre interdiction personnelle des sacs en plastique, vous pouvez faire la différence, surtout si vous considérez qu’environ 100 milliards de sacs en plastique sont utilisés par les consommateurs américains chaque année, comme le rapporte Earth Policy.

Cela se traduit par une personne qui utilise un sac en plastique chaque jour. Imaginez si tout le monde arrêtait de faire ça. Nous pourrions faire une réelle différence.

Questions connexes

Que pouvez-vous faire avec tous les sacs en plastique que vous possédez ?

Ne les jetez pas à la poubelle !

Trouvez des moyens créatifs de les réutiliser autant que vous le pouvez car cela évitera qu’ils finissent dans les décharges.

C’est une façon responsable de traiter le problème du plastique auquel nous sommes confrontés à l’échelle mondiale.

Dois-je jeter les sacs en coton que j’ai déjà ?

Non – la façon la plus importante de rendre les sacs que nous possédons plus écologiques, qu’ils soient en plastique ou autre, est de les utiliser autant que possible.

Cela évite le gaspillage, et cela devrait être notre priorité absolue.

Conclusion

Les sacs en plastique sont insidieux.

Bien qu’ils ressemblent à quelque chose d’utile à la maison, lorsqu’ils sont jetés, ils peuvent causer de graves problèmes pour les animaux et l’environnement.

Dans cet article, nous avons souligné certains des plus grands dangers associés aux sacs en plastique et comment utiliser des options plus durables pour réduire nos déchets et protéger l’environnement.

Dernière mise à jour le : 2 mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.