Conscience de soi pour les adolescents – Activités de motivation pour les enfants

Que vous soyez un parent ou que vous travailliez directement avec des adolescents, vous pouvez lire ici quelques compétences sociales/émotionnelles concrètes et des activités utiles qui peuvent aider les adolescents à les pratiquer. Nous couvrirons des informations de base sur les compétences d’écoute, l’affirmation de soi, la conscience émotionnelle et la communication non verbale.

Pourquoi pratiquer les compétences sociales/émotionnelles?

Que nous les appelions compétences douces, compétences sociales/émotionnelles, intelligence sociale/émotionnelle ou état d’esprit de croissance, il y a un consensus parmi les chercheurs et les praticiens sur le fait que nous avons besoin de certaines capacités pour atteindre notre plein potentiel à l’école, dans nos carrières professionnelles et dans nos vies privées. Ces capacités nous aident à reconnaître et à gérer nos émotions, à faire face aux obstacles et aux défis de la vie, et à améliorer les compétences en communication et les bonnes relations interpersonnelles (y compris l’empathie).

CAMP STEM EN LIGNE OÙ LES ÉTUDIANTS
MAÎTRENT DES COMPÉTENCES SOCIALES/ÉMOTIONNELLES

Selon une analyse d’études longitudinales dans neuf pays de l’OCDE publiée dans Skills for Social Progress : The Power of Social and Emotional Skills par l’OCDE en 2015:

« La capacité des enfants à atteindre des objectifs, à travailler efficacement avec les autres et à gérer leurs émotions sera essentielle pour relever les défis du XXIe siècle. »

En plus de reconnaître l’importance des compétences sociales/émotionnelles telles que la persévérance, la sociabilité et l’estime de soi, le rapport examine comment les décideurs, les écoles et les familles facilitent le développement des compétences sociales/émotionnelles par le biais de programmes d’intervention, de l’enseignement et des pratiques parentales.

Toutes ces capacités sont interdépendantes et leur développement commence à la maison et se poursuit tout au long des années scolaires. Si les parents et les adultes importants font preuve d’un haut niveau de maturité sociale/émotionnelle, il sera plus facile pour les enfants d’acquérir ces capacités simplement en modélisant leur comportement.

Cependant, il est toujours utile que les enfants et les adolescents aient la possibilité de pratiquer les compétences sociales/émotionnelles sous la direction d’adultes expérimentés. Le meilleur scénario est celui où les programmes visant à améliorer les compétences sociales/émotionnelles font partie intégrante d’un système éducatif et des initiatives d’une communauté locale.

Ci-après, nous allons examiner certaines compétences sociales/émotionnelles importantes et suggérer des activités simples pour les pratiquer, adaptées aux adolescents.

Compétences en communication sociale – L’écoute

Etre capable d’entendre ce que les gens disent vraiment est une compétence de communication précieuse qui a un impact majeur sur la qualité de nos relations avec les autres. Vous avez probablement déjà entendu parler de l’écoute active, une compétence qui nous permet d’entendre non seulement les mots que les gens prononcent, mais aussi les émotions qu’ils reflètent à travers leur comportement non verbal. Les deux sont importants pour comprendre l’ensemble du message communiqué.

C’est une compétence complexe qui peut être pratiquée. Dans l’activité suivante, l’accent est mis sur la pratique de la concentration ; écouter le message verbal avec une attention sans partage. Vous pouvez pratiquer cette activité avec un groupe d’adolescents à la maison, en classe ou dans un atelier.

Instruction

D’abord, demandez à tous les participants de s’asseoir en cercle. La première personne commence à raconter une histoire (ce qu’elle veut). Après 3-5 phrases, dites « stop » et choisissez au hasard un autre participant pour continuer. Cette personne doit maintenant répéter la dernière phrase prononcée et continuer à inventer l’histoire. S’il ne peut pas répéter correctement la dernière phrase après cinq secondes, il est disqualifié. Le jeu continue avec les mêmes règles et le gagnant est la dernière personne qui reste après que tout le monde ait été disqualifié.

C’est la version compétitive du jeu. Cependant, vous pouvez inventer votre propre version, sans disqualifications ou en ajoutant de nouveaux éléments que vous trouvez utiles.

Ayez une discussion

Demandez aux participants de réfléchir au jeu. Quand et comment leur attention a-t-elle été distraite ? Qu’est-ce qui les a aidés à se concentrer et à se souvenir de la phrase précédente ?

D’autres trucs et astuces !

Compétences en communication sociale – L’affirmation de soi

L’affirmation de soi, en tant que style de communication, se caractérise par la capacité à exprimer directement et avec confiance notre opinion, nos sentiments ou nos attitudes authentiques, de telle sorte que les droits des autres et les circonstances sociales soient respectés.

Il est prouvé que l’affirmation de soi affecte notre estime de soi et notre confiance en soi, il ne fait donc aucun doute que la pratique de l’affirmation de soi est utile pour les adolescents. Il s’agit d’une compétence complexe qui peut être acquise dans le cadre d’un programme de formation dirigé par un coach/thérapeute qualifié. Cependant, certains aspects de l’affirmation de soi peuvent être pratiqués par le biais d’exercices simples à la maison et à l’école.

Le point le plus important est peut-être d’assurer aux adolescents qu’il est normal de revendiquer leurs droits et de demander, d’initier, d’exprimer leurs opinions et leurs sentiments. Dans cet exercice, il s’agira d’encourager les adolescents à entamer une conversation dans laquelle ils demanderont quelque chose aux autres et exprimeront leur opinion ou leurs sentiments. Il peut être pratiqué sous forme de défis sociaux donnés aux adolescents soit par leurs parents, soit par leurs enseignants.

Instruction

D’abord, une liste de défis sociaux est créée, en tenant compte de l’âge ou des besoins sociaux de l’adolescent. Les défis peuvent être notés/imprimés sur des cartes séparées. S’il a donné son consentement pour participer au défi, un adolescent prend une carte au hasard et sa tâche consiste à faire ce qui est demandé sur la carte dans les 24 heures suivantes ou sur plusieurs jours, selon ce que vous aurez convenu ensemble.

Les défis peuvent être pratiqués une fois par semaine ou selon le calendrier que vous aurez convenu.

Exemples de défis sociaux :

  • Donner un compliment honnête à quelqu’un.
  • Apprendre deux nouvelles choses sur quelqu’un de votre classe.
  • Partagez avec un ami ce qui vous préoccupe ces derniers temps.
  • Appellez le service client de votre magasin préféré et demandez des informations sur un produit que vous aimez.
  • Dites à votre meilleur ami ce que vous aimez chez lui.
  • Demandez à un enseignant (ou à un entraîneur) des précisions sur une tâche que vous n’avez pas complètement comprise.

Ayez une discussion

Une fois la tâche accomplie, il est important de discuter avec l’adolescent de ce qu’il a ressenti face à ce défi particulier. L’a-t-il trouvé facile, difficile, gênant, ou autre chose ? Quelles pourraient être des façons alternatives de demander, de s’exprimer ? Comment les autres ont-ils réagi ?
L’inspiration de cette activité est tirée et ajustée de l’orthophoniste Speech Bubble.

Compétences émotionnelles – Conscience émotionnelle de soi

Nous avons déjà écrit sur la conscience de soi comme étant la capacité de base à comprendre nos propres processus intérieurs et à établir des relations adéquates avec les autres. La conscience émotionnelle, dans ce contexte la capacité à reconnaître nos propres sentiments, est le fondement de l’intelligence émotionnelle.

En plus de nous aider à prendre conscience de nos émotions, ces compétences sont importantes pour développer l’intelligence émotionnelle, selon Daniel Goleman et son livre à succès Emotional Intelligence. Comprendre pourquoi nous nous sentons d’une certaine façon et savoir comment gérer ces sentiments, y compris l’auto-motivation ; la capacité de reconnaître les sentiments des autres (empathie) et de les motiver – ces compétences sont cruciales pour la réussite et le bonheur dans tous les aspects de notre vie et dans nos relations avec les autres.

Dans l’activité suivante, l’accent est mis sur la prise de contact avec huit émotions qu’un adolescent choisit, la sensibilisation à la façon dont une émotion particulière se manifeste et comment elle affecte la vie de l’adolescent. Cette activité est basée sur les principes de l’art-thérapie et est réalisée individuellement. Toutefois, elle peut également être pratiquée en groupe. Vous avez besoin d’une feuille blanche et de marqueurs de couleur.

Instruction

D’abord, demandez à un adolescent de dessiner un cercle et de le diviser en huit tartes. Ensuite, demandez-lui de dédier chaque tarte à une émotion et de remplir chaque tarte avec une couleur correspondante ou des images qui correspondent à son idée de ce que l’émotion signifie pour lui. Il se peut que l’adolescent ait du mal à trouver huit émotions. Vous pouvez l’aider mais ne choisissez jamais à sa place. N’insistez pas s’il ne parvient pas à en trouver huit. Travaillez avec ce qu’il parvient à présenter.

Ayez une discussion

Une fois que l’adolescent a terminé son dessin, entamez un dialogue. Les questions suivantes peuvent vous être utiles : Que signifie chaque image pour toi ? Qu’est-ce qui t’a fait choisir ces couleurs particulières ? A quel moment de votre vie ressentez-vous cette émotion ? Quelle émotion est dominante pour vous aujourd’hui ? Quelle émotion est la plus difficile à gérer ? Et ainsi de suite.

Si un adolescent a du mal à trouver des émotions, vous pouvez utiliser la roue des émotions de Plutchik pour l’aider à reconnaître les émotions sur lesquelles il aimerait travailler.

Cet exercice est repris et ajusté du BlogSpot Directives d’art-thérapie.

Compétences sociales/émotionnelles – Comprendre la communication non verbale

Une bonne compréhension de la communication non verbale est un signe d’intelligence sociale et émotionnelle.

La capacité d’observer et de comprendre les signes non verbaux pendant la communication, ou toute autre interaction entre les gens, nous donne d’énormes informations sur le véritable message communiqué. Elle est particulièrement importante lorsque nous remarquons que le message verbal et le comportement non verbal ne sont pas harmonisés. Il nous donne également un indice sur les motivations de la personne avec laquelle nous communiquons ou sur son état émotionnel.

En plus de ce qui est dit, il est toujours important de suivre COMMENT c’est dit. Les aspects non verbaux de base du comportement humain dont il faut être conscient comprennent le contact visuel, le ton de la voix, l’expression faciale, les gestes, la distance personnelle, le langage corporel et la posture.

L’activité suivante, basée sur la méthodologie du jeu d’acteur et de l’improvisation, se concentre sur la reconnaissance de l’état émotionnel des participants exposés à des situations sociales simulées, en observant uniquement leur comportement non verbal. Un groupe est nécessaire pour cette activité.

Instruction

Demander à un volontaire du groupe de quitter la salle. Des instructions distinctes lui sont données ainsi qu’au groupe, qui reste dans la salle afin de préparer la scène finale. Pendant que le volontaire est à l’extérieur, chaque individu du groupe doit choisir une émotion et doit exprimer cette émotion uniquement par un comportement non verbal (jeu). Rappelez-leur les différents aspects de la communication non verbale.

Pendant ce temps, le volontaire à l’extérieur se voit confier la tâche d’imaginer plusieurs situations sociales familières aux adolescents, telles que : en classe ; pendant le dîner en famille ; lors d’un rendez-vous galant ; à une fête d’anniversaire ; en train de faire ses devoirs, etc.

Enfin, lorsque le volontaire est de retour dans la salle, il plante le décor : Vous êtes en classe (par exemple). Tous les membres du groupe agissent comme s’ils étaient dans la classe, y compris en exprimant non verbalement l’état émotionnel qu’ils ont choisi. Ils peuvent utiliser leur voix, mais uniquement sous forme de sons inarticulés. Le volontaire observe leur comportement et essaie de deviner ce qu’ils ressentent. S’il est confus, il peut les mettre dans une autre situation sociale (ou seulement pour le plaisir :). Le jeu peut être répété plusieurs fois avec des volontaires, des émotions à deviner et des situations sociales différentes.

Ayez une discussion

Après avoir révélé quelle émotion a été présentée par chaque membre du groupe, une discussion suit. Les questions suivantes peuvent vous être utiles : Quels sont les principaux indicateurs non verbaux de cette émotion ? Comment vous êtes-vous sentis en jouant ? Quelqu’un a-t-il eu des difficultés à jouer dans les scènes (pourquoi) ? Que faites-vous habituellement lorsque vous ressentez (cette émotion particulière) ? Que faites-vous habituellement lorsque vous reconnaissez quelqu’un qui agit de la sorte ? Y avait-il quelque chose de confus et quoi ? – Une question au volontaire.

Selon le temps disponible et l’objectif de votre travail de groupe, vous pouvez aller encore plus loin dans une conversation sur des émotions particulières. Si vous êtes intéressé par des activités utiles au développement émotionnel de l’adolescent, cet article pourrait vous plaire.

Vous avez besoin de plus de conseils liés au développement social/émotionnel de votre adolescent ? Vous êtes au bon endroit !

Réservez votre CONSULTATION GRATUITE avec l’un de nos coachs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.