Ligues mineuresEdit

Après avoir pris sa retraite en tant que joueur, Bochy a été embauché par le directeur général des Padres Jack McKeon pour gérer dans leur système de ligue mineure. Il a commencé la saison 1989 en assistant la Class-A Riverside Red Wave avant de partir pour gérer les Short-Season Class-A Spokane Indians, les menant à leur troisième championnat consécutif. En 1990, Bochy a repris le poste de manager de la Red Wave, terminant avec un bilan de 64-78. En 1991, Bochy suit l’équipe à Adelanto, en Californie, où elle devient les High Desert Mavericks, qu’il mène à un bilan de 73-63 et au titre de la California League. En 1992, Bochy est promu manager des Wranglers de Double-A, les menant au titre de la Texas League cette année-là.

San Diego Padres (1995-2006)Edit

Après quatre ans de gestion pour leurs équipes de ligue mineure, les San Diego Padres choisissent Bochy pour être l’entraîneur de la troisième base de l’équipe sous la direction du nouveau manager Jim Riggleman en 1993. Après le départ de Riggleman après la saison 1994, les Padres ont nommé Bochy comme nouveau manager pour la saison 1995. À 39 ans, Bochy est devenu le plus jeune gestionnaire de la Ligue nationale et a aidé les Padres à s’améliorer de 47-70 en 1994 à 70-74 dans son année de recrue.

Bochy éjecté d’un match en 2007

En 1996, sa deuxième saison, Bochy a mené les Padres à un record de 91-71 et à leur deuxième titre de division de la Ligue nationale Ouest dans l’histoire de la franchise, ce qui a valu à Bochy les honneurs de gestionnaire de l’année de la Ligue nationale et de gestionnaire de l’année de la Ligue nationale de Sporting News. En 1998, Bochy a mené les Padres à une fiche record de 98-64 et au deuxième championnat de la Ligue nationale de l’histoire des Padres, ce qui lui a valu le titre de gestionnaire de l’année de Sporting News pour la deuxième fois. Les Padres ont été balayés en quatre parties dans la série mondiale de 1998 par les Yankees de New York.

Après la série mondiale, les Padres ont considérablement réduit la masse salariale et ont subi cinq saisons perdues consécutives. En 2005 et 2006, Bochy a mené les Padres à des titres consécutifs de NL West pour la première fois dans l’histoire de la franchise, mais ils ont perdu contre les Cardinals de St. Louis dans les séries de division chaque année. Le releveur Trevor Hoffman a sauvé 457 matchs sous la direction de Bochy, le plus grand nombre de sauvetages par un lanceur sous la direction d’un seul manager dans l’histoire de la Major League, selon NBC Sports Bay Area. Après la saison 2006, le nouveau directeur général des Padres, Sandy Alderson, préférait avoir un manager plus jeune, il a donc permis au directeur général des Giants, Brian Sabean, de faire passer un entretien à Bochy pour son poste vacant.

Bochy a quitté les Padres pour les Giants après la saison 2006. Il a terminé sa carrière chez les Padres avec une fiche de saison régulière de 951-975 et une fiche de post-saison de 8-16. Bochy a géré le plus grand nombre de matchs dans l’histoire des Padres et, par conséquent, le plus grand nombre de victoires et de défaites. En 12 saisons sous la direction de Bochy, les Padres ont connu cinq saisons gagnantes et ont remporté quatre titres de la NL West et un fanion de la NL. Alors qu’il était avec les Padres, Bochy a également géré les All-Stars MLB 2004 et 2006 dans la Major League Baseball Japan All-Star Series.

San Francisco Giants (2007-2019)Edit

Bochy avec les Giants en avril 2011

Bochy a accepté un contrat de trois ans pour remplacer Felipe Alou et devenir le nouveau manager des Giants le 27 octobre 2006. Après deux saisons de 90+ pertes en 2007 et 2008, les Giants ont rebondi pour terminer 88-74 en 2009, et sont restés dans la course aux playoffs jusqu’en septembre derrière une équipe de lanceurs avec la deuxième plus faible ERA dans les Majors. Après la saison, Bochy a reçu un nouveau contrat de deux ans avec une option pour 2012.

En 2010, les Giants ont terminé 92-70 et ont décroché leur premier titre NL West depuis 2003 lors de la dernière journée de la saison régulière contre les Padres. En tant qu’outsiders tout au long de la post-saison, la « bande d’inadaptés » de Bochy a battu les Braves d’Atlanta lors de la NLDS 2010 et les Phillies de Philadelphie, deux fois champions de la Ligue nationale en titre (qui avaient remporté une Série mondiale pendant cette période), lors de la NLCS. Les Giants ont battu les Texas Rangers en cinq parties lors de la Série mondiale 2010, apportant le premier championnat de Série mondiale à San Francisco et le premier titre des Giants depuis 1954, lorsque l’équipe était basée à New York. Après la saison, les Giants ont exercé l’option de contrat de Bochy pour 2012.

En 2011, les Giants ont terminé 86-76 et ont manqué les séries éliminatoires. Après la saison, les Giants ont prolongé le contrat de Bochy jusqu’en 2013, avec une option pour 2014. En 2012, les Giants ont remporté la NL West pour la deuxième fois en trois ans contre les Padres, terminant avec un bilan de 94-68. En post-saison, les Giants ont été menés 0-2 par les Reds de Cincinnati lors de la NLDS 2012 avant de gagner trois matchs consécutifs pour éviter l’élimination. Lors de la NLCS, les Giants se sont retrouvés derrière les Cardinals de St Louis, trois matchs à un, mais ont à nouveau remporté trois matchs d’élimination consécutifs pour décrocher leur deuxième titre de champion de la Ligue nationale en trois saisons. En 2012, les Giants ont remporté la Série mondiale contre les Tigers de Détroit en quatre parties. Après la saison, Bochy a déclaré que le slogan de 2012 était « ne jamais dire mourir ».

Avant la saison 2013, les Giants ont prolongé le contrat de Bochy jusqu’en 2016. Bochy est devenu le 21e manager avec 1 500 victoires le 23 juillet 2013. Les Giants ont terminé la saison 76-86 et ont manqué les séries éliminatoires en 2013. Lorsque Jim Leyland a pris sa retraite après la saison 2013, Bochy est devenu le leader actif de la MLB en matière de victoires avec 1 530. En 2014, Bochy est devenu le 19e gestionnaire à atteindre 1 600 victoires le 27 août, et est également devenu le leader de tous les temps de la division Ouest de la LNH en matière de victoires de gestionnaire, dépassant le gestionnaire des Dodgers de Los Angeles Tommy Lasorda pour cette distinction, depuis l’installation de la division en 1969.

Avec une fiche de 88-74, les Giants ont participé à la postseason 2014 en tant que deuxième équipe de wild-card. Lors d’un creux de la saison régulière, Bochy a dit à ses joueurs qu’ils avaient du « sang de champion », faisant référence aux championnats 2010 et 2012 des Giants. Après avoir battu les Pirates de Pittsburgh lors de la Wild Card Game de la NL, les Giants ont battu les Nationals de Washington, largement favoris, trois matchs à un lors de la NLDS et les Cardinals de St. Louis quatre matchs à un lors de la NLCS pour remporter leur troisième championnat de la NL en cinq ans. Le « groupe de guerriers » de Bochy a ensuite battu les Royals de Kansas City pour remporter la Série mondiale 2014, une série qui a duré sept matchs. Bochy est devenu le dixième manager de l’histoire de la MLB à remporter trois championnats, les neuf précédents ayant tous été intronisés au Hall of Fame.

Le 3 avril 2015, les Giants ont annoncé que Bochy avait signé une prolongation de contrat jusqu’à la saison 2019. Le 10 juin 2015, Bochy a enregistré sa 700e victoire en tant que manager des Giants, faisant de lui le quatrième de l’histoire à gagner au moins 700 matchs pour deux équipes différentes, rejoignant ainsi Sparky Anderson, Tony La Russa et Jim Leyland. Cette étape a été franchie le soir même où Chris Heston a lancé un match sans coup sûr pour les Giants, le cinquième match sans coup sûr des Giants sous la direction de Bochy (Jonathan Sánchez en 2009, le match parfait de Matt Cain en 2012 et Tim Lincecum en 2013 et 2014). Le 27 septembre 2015, Bochy est devenu le 16e manager à enregistrer 1 700 victoires. Les Giants ont terminé avec un bilan de 84-78 et ont manqué les séries éliminatoires en 2015.

Le 26 juin 2016, Bochy a enregistré sa 800e victoire en tant que manager des Giants. Le 30 juin, Bochy est devenu le premier manager depuis 1976 à renoncer intentionnellement au frappeur désigné, permettant à Madison Bumgarner de frapper pour lui-même contre les Athletics d’Oakland. Avec un bilan de 87-75, les Giants ont participé à la post-saison 2016 en tant que deuxième équipe de wild-card, en se qualifiant lors de la dernière journée de la saison régulière. Les Giants ont battu les Mets de New York 3 à 0 lors du match de la NL Wild Card, ce qui constitue leur 11e victoire consécutive en série de post-saison, depuis 2010. Les Giants ont perdu la NLDS 2016 en quatre matchs contre les Cubs de Chicago, leur première défaite en série de post-saison sous la direction de Bochy.

Le 9 avril 2017, au Petco Park, lors d’une victoire de 5-3 contre les Padres de San Diego, Bochy a égalé Dusty Baker avec sa 840e victoire managériale en carrière pour les Giants dans l’ère de San Francisco. Le lendemain, lors de l’ouverture à domicile des Giants à l’AT&T Park et d’une victoire 4-1 contre les Diamondbacks de l’Arizona, Bochy a dépassé Baker pour devenir le leader de tous les temps des victoires managériales des Giants de San Francisco. Le 3 mai 2017, Bochy est devenu le 15e manager à atteindre 1 800 victoires. Le 25 septembre au Chase Field, lors d’une victoire 9-2 sur les Diamondbacks de l’Arizona, Bochy a remporté son 900e match en tant que manager des Giants de San Francisco, devenant ainsi le premier manager de l’histoire de la Major League à remporter 900 matchs avec deux équipes différentes. Attendus pour être des prétendants à la post-saison en 2017, les Giants sont plutôt tombés à 64-98, égalant le pire record de Bochy en tant que manager, et le pire des Giants depuis 1985.

Le 29 juillet 2018, Bochy a enregistré sa 1 906e victoire en carrière en tant que manager, dépassant Casey Stengel au 11e rang de la liste des victoires en carrière de la MLB. De nombreuses blessures et une attaque peu performante ont eu pour conséquence que les Giants ont terminé 73-89 en 2018. Avec le départ de Mike Scioscia en tant que manager des Angels de Los Angeles le dernier jour de la saison 2018 de la MLB, Bochy a entamé la saison 2019 en tant que manager le plus longtemps en poste dans la Major League Baseball.

Le 18 février 2019, Bochy a annoncé qu’il prendrait sa retraite après la conclusion de la saison 2019. Le 4 juin au Citi Field, lors d’une victoire de 9-3 contre les Mets de New York, Bochy a remporté son 1 000e match en tant que manager des Giants. Bochy est devenu le 25e manager à gagner 1 000 matchs avec une équipe et il rejoint également John McGraw comme les deux seuls managers de l’histoire de la franchise des Giants à atteindre cette étape et le premier à San Francisco. Le 25 août 2019, Bochy a géré son 4 000e match en carrière. Il est seulement le huitième manager à gérer 4 000 matchs. Le 18 septembre 2019, Bochy a remporté son 2 000e match en tant que manager. Il est le onzième manager à avoir gagné 2 000 matchs. Les dix autres managers sont tous au Hall of Fame.

Bochy a terminé sa carrière de manager des Giants avec un record de 1052-1054 en saison régulière et un record de 36-17 en post-saison. En 13 saisons sous la direction de Bochy, les Giants ont connu sept saisons gagnantes, quatre participations aux séries éliminatoires, ainsi que trois fanions de la LN et des championnats de la Série mondiale. Après avoir pris sa retraite en tant que manager, Bochy a occupé un rôle de front office avec les Giants.

Dossier du managerModifier

.

Équipe Année Saison régulière Saison postérieure
Jeux Gagnés Défaits Défaits Gain % Finish Won Lost Win % Result
SD 1995 144 70 74 .486 3ème dans la NL West
SD 1996 162 91 71 .562 Premier de la NL West 0 3 .000 Perte de la NLDS
SD 1997 162 76 86 .469 4ème dans la NL West
SD 1998 162 98 64 .605 Premier de la NL West 7 7 .500 Perte des World Series
SD 1999 162 74 88 .457 4ème dans la NL West
SD 2000 162 76 86 .469 5ème dans la NL West
SD 2001 162 79 83 .488 4ème dans NL West
SD 2002 162 66 96 .407 5ème dans NL West
SD 2003 162 64 98 .395 5ème dans la NL West
SD 2004 162 87 75 .537 3ème dans NL West
SD 2005 162 82 80 .506 1er dans NL West 0 3 .000 Perte NLDS
SD 2006 162 88 74 .543 1er dans NL West 1 3 .250 Perdant aux NLDS
SD total 1,926 951 975 .494 8 16 .333
SF 2007 162 71 91 .438 5ème dans NL West
SF 2008 162 72 90 .444 4ème dans la NL West
SF 2009 162 88 74 .543 3ème dans NL West
SF 2010 162 92 70 .568 1er dans la NL West 11 4 .733 Vainqueur des World Series
SF 2011 162 86 76 .531 2ème dans NL West
SF 2012 162 94 68 .580 Premier de la NL West 11 5 .688 Vainqueur des World Series
SF 2013 162 76 86 .469 3ème dans NL West
SF 2014 162 88 74 .543 2ème dans NL West 12 5 .706 Vainqueur des World Series
SF 2015 162 84 78 .519 2ème dans NL West
SF 2016 162 87 75 .537 2ème dans NL West 2 3 .400 Défaite NLDS
SF 2017 162 64 98 .395 5ème dans NL West
SF 2018 162 73 89 .451 4ème dans NL West
SF 2019 162 77 85 .475 3ème dans NL West
SF total 2,106 1,052 1,054 .500 36 17 .679
Total 4,032 2,003 2,029 .497 44 33 .571

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.